Arnaud C., 25 ans

CFPP-UFA,

Romans sur Isère

Rencontré le 24 mai 2019, Romans sur Isère

 

 

Salut Arnaud ! Avant toute chose présente-toi pour qu’on puisse mieux te connaitre.

Salut ! Je m’appelle Arnaud j’ai 25 ans et je viens d’Angers. Je suis en service civique depuis janvier 2019 au CFPP à Romans sur Isère dans la Drôme.

Comment as-tu connu le service civique ?

J’en avais déjà pas mal entendu parler par le biais d’internet mais on en parlait aussi pas mal entre jeunes.

Et pourquoi avoir choisi de faire un service civique alors ? Et surtout pourquoi à ce moment-là ?

A Angers je travaillais avec mon père dans son garage automobile en attendant les résultats du concours pour être surveillant pénitencier que j’ai passé en octobre 2018. Quand j’ai appris que je n’étais pas retenu pour la formation j’ai voulu rester dans le même principe et je me suis alors renseigné sur les engagements citoyens, et je me suis vite retrouver sur le site du service civique avec des propositions sympa !

Mais alors pourquoi avoir choisi une structure comme celle-ci étant donné que c’est assez loin de chez toi ?

Je suis déjà de nature très autonome donc la distance ne me dérangeait pas. En plus de cela  je recherchais une structure scolaire avec un côté sportif, puisque le sport me passionne, j’ai donc candidaté pour plusieurs missions dans différentes régions mais le CFPP a été le premier à me répondre pour convenir d’un entretien. Suite à cela j’ai été choisi et j’ai accepté.

Ah super ! Tu peux nous décrire ta mission et comment s’organise ta journée

Je travaille le lundi, le vendredi, le mercredi après -midi et le jeudi après-midi. Et soit je commence à 8h si je suis de matin ou à 13h si je suis d’après-midi. Le programme change tous les jours c’est pour cela que les horaires sont assez flexibles. Ici mon rôle est de travailler avec les ressources et de créer différentes choses. Notre but commun à tous ici est d’individualiser le parcours de chaque élève, dans cette optique là je m’occupe également de l’aide aux devoirs pour accompagner au plus près nos élèves.  Depuis que je suis arrivé j’ai créé plusieurs jeux pédagogiques et des formations pour différents publics. J’ai aussi pris en charge du début à la fin une journée sportive.

Et face à tout ce que tu fais et avec le monde que tu vois l’entente se passe comment ?

Tutrice d’Arnaud : Arnaud est considéré comme un collaborateur par tous ici et non pas comme une aide ou un stagiaire. Il est traité en égal. C’est pour cela que l’avenir nous inquiète, retrouver une personne autant investie qu’Arnaud va être compliqué. On envisage donc de prendre deux services civiques pour l’année prochaine.

Arnaud : Tout le monde est à mon écoute. Et avec les élèves tout s’est bien passé aussi mais certains ont été un peu perturbateurs, il faut avoir une certaine patience et surtout une grande compréhension. En plus de cette super relation que j’ai avec le personnel, le directeur du centre est toujours à l’écoute pour mes différents besoins, il fait attention à moi. 

 

 

Parfait alors ! Mais qu’envisages-tu après ta mission ici ?

En septembre 2019 je vais reprendre mes études en STAPS. J’aimerais être accepté dans un établissement du Sud de la France, à l’heure d’aujourd’hui je dois me rapprocher des différents établissements pour finaliser mes inscriptions.

On espère pour toi que tu vas pouvoir rentrer en formation alors ! Pour finir, conseillerais-tu vraiment le service civique ?

Ah oui vraiment ! Mais je pense qu’il faut quand même avoir quelques qualités nécessaires. Par exemple pour une mission comme la mienne il faut être aimable et volontaire mais surtout s’assumer et aller vers les autres.

Jean Vianney G, 26 ans 

Université Populaire Tricastine,

St Paul Trois Châteaux

Rencontré le 11 juin 2019, St Paul Trois Châteaux

Bonjour Jean Vianney ! Merci de nous recevoir aujourd’hui pour quelques questions sur ta mission de service civique. Pour commencer présente-toi !

Bonjour, alors je m’appelle Jean Vianney j’ai 25 ans (bientôt 26), j’habite à Suze la Rousse et je suis en service civique à l’Université Populaire Tricastine à St Paul Trois Châteaux dans la Drôme depuis janvier 2019.

Comment as-tu connu le service civique ?

Je ne connaissais pas vraiment le service civique, voire pas du tout.

Et pourquoi avoir choisi de faire un service civique alors ?

J’étais inscrit dans la mission locale à côté de chez moi puisque je recherchais du boulot. Un matin ma mission locale m’a appelé pour me proposer deux missions de service civique près de chez moi. Je trouvais ça avantageux pour moi car c’était un temps partiel et cela me permettait de reprendre la formation de webdesign que j’avais débuté auparavant.

Mais alors pourquoi avoir choisi celle-ci ?

Lorsque la mission locale m’a informé des missions prévues pour le volontaire en service civique à l’Université Populaire j’étais complètement emballé. Tout tourner autour de la création avec  des prises d’initiatives. C’est tout ce qui me correspondait !

D’accord ! Peux-tu nous décrire ta mission alors et comment se déroule tes journées

Ma mission tourne autour de deux objectifs : la création du programme et à l’amélioration de l’image de l’Université Populaire  via son site internet. Mais pour effectuer tout ça je suis rarement dans les locaux, je travaille la plupart du temps chez moi avec mes clés USB ! Par semaine je dois passer seulement quelques heures à l’UP, lorsque je dois assister à des réunions.  

Et dû au fait que tu ne sois pas souvent sur place comment ton intégration s’est faite ?

L’équipe est géniale mais je n’ai jamais rencontré d’autres personnes de l’UP. J’ai seulement rencontré mon tuteur et l’équipe responsable de mes missions. Avec mon tuteur on a une relation un peu particulière, c’est un personne très carrée et nous n’avons pas la même façon de penser, cela donne lieu à quelques tensions mais on en rigole entre nous !

Ah oui d’accord je vois ! Et qu’envisages-tu alors après ta mission ?

Je fini ma mission en août 2019, après 8 mois de mission ici. Puisque je possède une formation d’infographiste j’aimerais trouver du boulot dans ma branche assez rapidement à la fin de ma mission mais j’aimerais rester dans le secteur.

Et pour les jeunes habitants près d’ici tu conseillerais l’UP et/ou le service civique ?

Ah oui clairement je recommande le service civique, c’est une bonne expérience et surtout s’il est exercé dans de bonnes conditions peut être très enrichissant pour le jeune et pour la structure. Pour moi ça a été le cas.

Emma M., 19 ans

LIRE, 

Pierrelatte

Par communication téléphonique le 10 juillet 2019

Salut Emma ! Ravie de t’entendre enfin. Avec ton emploi du temps bien chargé nous n’avons pas pu se rencontrer donc la solution de la conversation téléphonique était le seul moyen de te connaitre !

Maintenant que nous sommes ensemble présente toi et raconte nous ton parcours…

 

Bonjour je m’appelle Emma M. j’ai 19 ans je vis à Pierrelatte dans la Drome et je suis en service civique à l’association LIRE depuis 6 mois, je termine ma mission fin juillet.

Et tu  connaissais le service civique avant d’être volontaire ?

Non je ne connaissais pas vraiment. J’ai connu lorsque ma mère, qui travaille à l’association LIRE, m’a parlé de ce dispositif.

Pourquoi avoir choisi de t’engager alors ?

Lorsque ma mère m’a informé qu’il y avait un poste disponible en tant que service civique à l’association je me suis renseigné sur les missions prévu dans le poste et sur le dispositif du service civique. Le concept m’a plutôt plus alors j'ai décidé de me lancer. 

Et pourquoi avoir choisi spécifiquement cette structure ?

J’étais un peu perdue dans mon orientation, jusqu’à 17 ans j’étais en BAC PRO Commerce mais j’ai décidé d’arrêter 6 mois avant le bac puisque ça ne m’intéressait pas et je n’étais pas très à l’aise. Mais j’aimais le contact avec les enfants donc lorsque ma mère m’a parlé de cette mission j’ai candidaté. Je me suis dit que cette expérience pourrait m’aider dans mon futur parcours.

Raconte-nous tes journées depuis que tu es là-bas alors !

Alors je ne travaille pas les matins et je commence l’après midi vers 13h30. En début d’après midi je travaille le français et l’alphabétisation avec des groupes mais je fais aussi un peu d’administratif. Ensuite les enfants arrivent, généralement vers 16h/16h30, et peuvent rester jusqu’à 18h.  

Les mercredis j’ai différents ateliers organisés notamment certains avec des enfants en déficience mentale.

 

Comment s’est établi le contact avec ses jeunes et l’équipe alors ?

Au début lorsque je suis arrivée j’avais un peu peur de certains ateliers, comme l’alphabétisation par exemple mais finalement ça s’est très bien passé et j’ai trouvé ça très enrichissant. Je me suis attaché aux enfants et je suis devenu très à l’aise avec eux. D’ailleurs je n’ai pas pu leur dire au revoir dû à mes obligations ailleurs je suis très déçue.

En ce qui concerne l’équipe ils ont tous été vraiment gentils avec moi, je n’ai rien à redire là-dessus, je garde même contact avec certains membres de l’équipe.

Sympa ça ! Nous on le sait déjà un petit peu mais raconte nous ton avenir à la fin de ta mission

Oui donc j’ai été en stage dans une école au mois de juin dans le but de rentrer en formation pour un CAP petite enfance. À la suite de ce stage j’ai été accepté dans une école à Lyon, je rentre donc en formation en septembre pour un an ! En plus c’est une formation en alternance dans une entreprise de garde d’enfants : le matin je suis en cours et l’après midi je garde et je fais des activités avec des enfants d’une famille.  

Penses-tu que ce service civique t’a été utile pour ton avenir ? Tu conseillerais aux autres jeunes de s’engager ?

Ah oui vraiment je recommande le service civique ! C'est très enrichissant même si quelque fois on a des périodes creuses, pour mon cas depuis que les enfants sont partis je fais que de l'administratif mais je sais que ça ne va durer qu'un temps. 

2017 FOL DROME. Tous droits réservés. | Mentions légales  | Politique de confidentialité

  • Facebook Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Twitter Icône sociale