Création :

Les 20 et 21 septembre à l'Opéra National de Lyon - Biennale de la danse de Lyon

Pièce pour 6 interprètes et une foule d'enfants

La FOL coordonne la mise en place d'ateliers avec de jeunes élèves. Un  travail d'un trimestre en collaboration avec les danseurs de la compagnie de Rachid Ouramdane aboutira à la création du spectacle à la Comédie de Valence le 04 avril 2019.

Les classes participantes sont :

  • une classe de CM de l’école Jules Vallès de la ville de Valence.

  • une classe de collégiens correspondant au même secteur que l’école choisie, classe de 6è du collège Marcel Pagnol de valence.

  • La mission locale de décrochage scolaire du lycée Montesquieu de Valence.

 

Cette opportunité est pour les élèves un moyen de participer à une démarche de création artistique professionnelle comme danseur et interprète. Elle leur fournit également l’occasion de croiser leur pratique amateur avec d’autres élèves et d’enrichir ainsi leur parcours personnel.

 

Ce projet leur permettra d’aborder sous un angle artistique un problème d’actualité auquel ils sont quotidiennement confrontés de près ou de loin.

NOTE D'INTENTION
Rachid Ouramdane, 31 mai 2017

Les thèmes de la migration, de l'exil, ont souvent traversé mes spectacles.
Ma pièce intitulée Superstars pour le ballet de l'Opéra de Lyon construisait sept portraits de danseurs ayant quitté des
pays particulièrement tourmentés par des événements sociopolitiques.
 

Surface de réparation dressait à nouveau des portraits d'individus. Cette fois, il s'agissait d'athlètes adolescents de banlieue parisienne, issus de l'immigration, qui, au travers du témoignage autour de leur sport, racontaient bien plus largement la réalité de leur quartier.
Loin... tentait de partager le sentiment complexe des personnes issues du colonialisme composant avec une double culture et l'héritage d'une histoire violente. Des témoins ordinaires proposait une réflexion sur le silence dans lequel s'emmurent souvent les réfugiés victimes de torture. 

 

Sfumato traitait les bouleversements de la vie des réfugiés climatiques au regard du réchauffement planétaire. Autant d’approches pour traiter d'un même sujet, celui des mouvements de populations. Autant de fils rouges poétiques qui nous
 

renvoient à l'imaginaire de ceux qui ont connu un endroit et qui l'ont quitté. Après le déplacement géographique s'ensuit
celui de la pensée. Un exil intérieur que l'on retrouve dans l'imaginaire de ceux qui ont fait le voyage. Un imaginaire qui ouvre des territoires pas toujours visibles mais qui nous sont révélés par leur regard.

2017 FOL DROME. Tous droits réservés. | Mentions légales  | Politique de confidentialité

  • Facebook Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Twitter Icône sociale